Dammartin-en-Goële : des salariés lésés après leur évacuation lors de l’assaut

Solidarité Ouvrière

francetvinfo.fr, leparisien.fr 20/01/2015

Une vingtaine d’employés d’Aldi se sont vu retirer les heures de travail non effectuées du fait de leur évacuation à la suite de la neutralisation des frères Kouachi.

Dammartin-en-Goële, le 9 janvier. Le dispositif de sécurité a empêché certains employés d’Aldi de rejoindre leur poste de travail et obligé d’autres à partir avant la fin de leur journée. Aucune retenue sur salaire ne sera effectuée, mais ils devront rattraper le temps de travail. (LP/V.R.) Dammartin-en-Goële, le 9 janvier. Le dispositif de sécurité a empêché certains employés d’Aldi de rejoindre leur poste de travail et obligé d’autres à partir avant la fin de leur journée. Aucune retenue sur salaire ne sera effectuée, mais ils devront rattraper le temps de travail. (LP/V.R.)

L’entreprise dément toutes les accusations qui pèsent sur elle. Une quinzaine de salariés de la société Aldi à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) avaient affirmé, par la voix d’un syndicat, qu’ils devaient rattraper des heures de travail qu’ils n’avaient pu effectuer, vendredi 9 janvier, en raison de l’assaut préparé puis donné contre les frères Kouachi, retranchés ce jour-là dans un entrepôt à proximité. La direction d’Aldi apporte des précisions, mardi 20 janvier.

View original post 172 mots de plus