Réseaux sociaux : comment réagir face à un salarié indélicat ?

Social-RH

 Face au risque de propos péjoratifs publiés sur Internet par des employés, les entreprises devraient réagir de façon proportionnée, en préférant la formation à la punition.

Il y a quelques semaines, une aide-documentaliste d’un établissement scolaire de l’agglomération vichyssoise a été licenciée pour faute grave : elle avait dénoncé sur Facebook l’attitude « désabusée » des professeurs qui l’entouraient. Ce cas ne fait pas figure d’exception, tant les exemples d’entreprises confrontées à des propos péjoratifs de certains de leurs employés sur les réseaux sociaux se multiplient.

Réagir de façon proportionnée

« Face à ce problème, l’employeur doit garder à l’esprit que la liberté d’expression constitue au regard de la loi un principe fondamental, assure Florence Chafiol, avocate associée chez August & Debouzy. Mais, s’il existe des critiques admissibles, le dénigrement, la diffamation, l’injure et en règle générale tous les abus peuvent être sanctionnés. » Toutefois, la réaction de l’employeur doit…

View original post 262 mots de plus